Edmond de RothschildEdmond James de Rothschild

Boulogne-Billancourt, 1845 - Boulogne-Billancourt, 1934

René Godard, Portrait d'Edmond de Rothschild, Paris, musée du Louvre

Dernier fils Jacob James (1792-1868) et Betty de Rothschild (1805-1886), Edmond apparaît en 1873 comme le premier mécène de la famille envers les musées français. Ses dons s’étendent sur une large période et concernent plusieurs institutions à Paris (musée du Louvre, le musée Carnavalet, musée Galliera et musée du Petit Palais).

Edmond a été particulièrement impliqué dans l’enrichissement des collections du musée du Louvre, comme le démontre l’ensemble très important de dessins et de gravures du XIVe au  XVIIIe siècle, dont il était parfait connaisseur, légués à cette institution en 1935. Son projet de créer au sein du Louvre un musée de la gravure ne sera finalement pas réalisé (Torres, 2016), mais la collection Edmond de Rothschild constitue encore aujourd’hui un ensemble important du département des Arts graphiques, créé en 1989 en réunissant à cet ensemble le Cabinet des dessins et la Chalcographie.

Le département des Antiquités a aussi été généreusement enrichi par le mécénat d'Edmond qui lègue avec Gustave au musée du Louvre, en 1873, le produit des fouilles archéologiques effectuées grâce à leur financement à Milet et Didymes (Prevost-Marcilhacy, 2016), puis, en 1895, le trésor de Boscoreale. Ces recherches archéologiques, brillamment dirigées par l'architecte Olivier Rayet, membre de l'École française d'Athènes, ont représenté une étape importante pour la connaissance de l'ordre ionique qui s'épanouit au IVe siècle av. J. -C. en Asie Mineure (l'exemple du Didyméion étant tout particulièrement significatif à cet égard ; Pasquier, 2016, I, p. 67). 

Laura de Fuccia, Chef de projet, Institut national d'histoire de l'art

En savoir plus 

Bibliographie

– Prevost-Marcilhacy, Pauline (dir.), « Edmond James de Rothschild, 1845-1934 », dans P. Prevost-Marcilhacy (dir.), Les Rothschild, une dynastie de mécènes en France, 3 vol., Paris, éditions du Louvre/BNF/Somogy, I, 2016 et notamment, dans cette section du volume :

– Avril, François, « Dons de la baronne James Édouard et du baron Edmond James de Rothschild au département des Manuscrits de la Bibliothèque nationale, 1902-1908 », dans P. Prevost-Marcilhacy, 2016, I, p. 82-85.

– Baratte, François, « Le trésor de Boscoreale : un ensemble exceptionnel de vaisselle d’argent romaine », dans P. Prevost-Marcilhacy, 2016, I, p. 70-81.

– Fellinger, Gwenaëlle, « Un ensemble de moucharabiehs au musée du Louvre et au musée des Arts décoratifs, 1920 », dans P. Prevost-Marcilhacy, 2016, I, p. 112-115.

– Gorguet Ballesteros, Pascale, « Dons de costumes rares du baron et de la baronne Edmond James de Rothschild au musée Carnavalet et au musée des Arts décoratifs, 1906-1908», P. Prevost-Marcilhacy (dir.), 2016, I, p. 86-91.

– Pasquier, Alain, « Edmond James et Gustave de Rothschild, mécènes de l'archéologue Olivier Rayet et donateurs du Louvre, 1873 » dans P. Prevost-Marcilhacy (dir.), 2016, I, p. 60-69.

– Prevost-Marcilhacy, Pauline, « Edmond de Rothschild », dans P. Prevost-Marcilhacy (dir.), 2016, I, p. 42-59. 

– Prevost-Marcilhacy, Pauline, « Le mécénat envers les artistes vivants, 1906-1920 », dans P. Prevost-Marcilhacy (dir.), 2016, I, p. 92-111.

Ressources en ligne

https://family.rothschildarchive.org/people/50-edmond-james-de-rothschild-1845-1934

Sélection d'œuvres