Œuvres

La Laitière, par Jean-Baptiste Greuze (Paris, musée du Louvre, département des Peintures)

Les cent trente mille dons de la famille Rothschild aux institutions françaises couvrent tous les domaines et toutes les techniques de l'Antiquité à nos jours. Il s'agit parfois de dons spectaculaires tels que celui de la collection de gravures et dessins d'Edmond de Rothschild, qui entre en 1935 au musée du Louvre, ou de l'exceptionnel legs de livres d'Henri à la Bibliothèque nationale en 1947. Plus récemment, grâce au don du château de Ferrières à l'Université de Paris en 1977, c'est un ensemble rare de sculptures monumentales des XVIIIe et XIXe siècles français et italiens qui fait désormais partie du patrimoine français. Parallèlement à ces legs, ces donations concernent également des ensembles insolites comme les trois cents pipes et boîtes d'allumettes d'Alice offertes au musée de Grasse ou les têtes de mort de la baronne Henri léguées au musée des Arts décoratifs, révélant les intérêts multiples et hétérogènes de ces mécènes.

Ainsi, un ensemble important de livres et manuscrits se conservent aujourd'hui à la Bibliothèque nationale de France, plus de 70 000 dessins et estampes au département des arts graphiques du musée du Louvre (collection Rothschild), plus de 6 000 pièces se trouvent encore aujourd’hui dans la Villa Ephrussi de Saint-Jean de Cap Ferrat. Parmi les objets de curiosités, nous signalons la collection de têtes de mort appartenue à la baronne Henri de Rothschild et actuellement conservée au musée des arts décoratifs de Paris (legs 1926).

Découvrir les œuvres