Paris, musée des Arts décoratifs

La famille Rothschild a été à maintes reprises impliquée dans l'enrichissement de ce musée. L’Union centrale reçoit notamment, en 1899, de Charlotte de Rothschild sa collection de coffrets et de boîtes en cuir et maroquin et un ensemble de presque trois cents bijoux. En 1927, l’épouse de son petit-fils Henri, Mathilde Weissweiller, lèguera également à l’Union centrale un étonnant ensemble de memento mori comprenant de nombreux objets, des statuettes, des breloques représentant des crânes humains et des squelettes.

Ensemble de "Memento mori", XVIIe-XIXe siècles, Paris, musée des Arts décoratifs (don Mathilde de Rothschild, 1927).

Laura de Fuccia, chef de projet, Institut national d'histoire de l'art

En savoir plus

Ressources en ligne

Consulter l'inventaire complet des bijoux donnés par Charlotte de Rothschild au musée des Arts décoratifs de Paris (ou télécharger au format pdf).
Une partie des dons de la baronne se trouvent aussi dans la base du musée à cette adresse. Pour les bijoux de la Maison Castellani de Rome se référer plus particulièrement à ce lien.

Adresse

107, rue de Rivoli75001 PARIS  

Site internet de l'établissement

http://www.lesartsdecoratifs.fr/