L'Orpheline alsacienne, par Auguste Rodin

À la Fondation Nationale des Arts Graphiques et Plastiques (FNAGP)

Auguste Rodin, L'Orpheline alsacienne, marbre, Paris, FNAGP.

Auguste Rodin
(Paris, 1840 - Meudon, 1917)

L'Orpheline Alsacienne

Marbre
Vers 1871
Fondation Nationale des Arts Graphiques et Plastiques (FNAGP)
Legs d'Adèle de Rothschild, 1922

L'Orpheline Alsacienne d'Auguste Rodin a connu un grand succès et ses exemplaires se sont multipliés en terre-cuite, plâtre ou marbre. Selon Pauline Prevost-Marcilhacy (2016, II, p. 29) cet exemplaire pourrait avoir été acheté en février 1883, au moment où Rodin présente le marbre dans les locaux de la revue L'Art, sur la place de l'Opéra, lors de l'exposition des lots de la tombola au profit des Inondés de l'Alsace-Lorraine. Il s'agirait du premier achat de la famille au sculpteur, précédant les nombreux dons que Charlotte et Alphonse feront en province (musées de Rennes, Grenoble, Amiens ou Dijon). Deux autres exemplaires de l'Orpheline Alsacienne sont conservés au musée Rodin à Paris et au musée de Reims. 

Laura de Fuccia, Chef de projet, Institut national d'histoire de l'art

En savoir plus

 Bibliographie

– Barbier, Nicole, Marbres de Rodin, Paris, 1987, p. 24.

– Prevost-Marcilhacy, Pauline, « Peintures, dessins et sculptures, 1922 », dans P. Prevost-Marcilhacy (dir.), Les Rothschild, une dynastie de mécènes en France, 3 vol., Paris, éditions du Louvre/BNF/Somogy, 2016, II, p. 29.