Alix de RothschildAlix Hermine Jeanette Schey von Koromla

Francfort-sur-le-Main, 1911 - Reux, 1982

Reynold Arnould, Alix de Rothschild, 1969, huile sur toile, Caen, musée des Beaux-Arts de Caen, inv. Caen 81 11 1.

Née à Francfort-sur-le-Main, Alix épouse son cousin Guy de Rothschild en 1937 et s'installe à Paris. Aujourd'hui en grande partie dispersée, sa collection était autrefois conservée entre son hôtel, 21, avenue Foch et sa demeure de Reux en Normandie. Elle  réunissait plus de 2 000 œuvres appartenant principalement à la seconde école de Paris, mais aussi à l'impressionnisme allemand.

Alix manifeste aussi un fort intérêt pour de nombreux jeunes artistes contemporains parmi lesquels le peintre polonais Jesekiel David Kirzenbaum (Staszów, 1900 - Paris, 1954) – qui réalisera pour elle le triptyque monumental représentant les prophètes Moïse, Jérémie, Élie (1947, musée de Tel Aviv) – le peintre israélien Avigdor Arikha (Rădăuți, Roumanie, 1929 - Paris, 2010), Zoran Music (Bukovica, Slovénie, 1909 - Venise, 2005) ou Francis Bott (Francfort-sur-le-Main, 1904 - Lugano, 1998). Elle s'intéresse notamment aux peintres aussi bien d'Europe centrale, que d'Amérique du Sud ou d'Italie, mais qui exposent tous à Paris au début des années 1950. Elle possède ainsi deux tableaux du peintre mexicain Francisco Toledo (Sans titre, 1963) et achète en 1952 Le lavoir de Pablo Picasso.

Entrée au Conseil du musée national d'Art moderne de Paris en 1961, on lui doit plusieurs dépôts d’œuvres d'art aux musées du Havre, de Caen et de Honfleur et la création du Musée de la bourrellerie et & outil à Pont-l'Évêque. Elle contribue notamment à l'achat de la Figure debout de Fritz Wotruba (Vienne, 1907 - 1975) pour le musée national d'Art moderne, donne au même musée, en 1965, la dessin Femme nue étendue de Klimt.

Laura de Fuccia, Chef de projet, Institut national d'histoire de l'art

Gustav Klimt, Femme nue étendue, Paris, musée du Louvre, département des Arts graphiques (reversement du musée d'Art moderne, 1977 ; don Alix de Rothschild, 1965).

 En savoir plus

Bibliographie

– Coignat, Raymond, « The collection of Baroness Alix de Rothschild » Studio International, mars 1965, p. 112-117.

– Coignat, Raymond et Descargues, Pierre, « Leçon d'art dans un parc (en Normandie chez la Baronne Alix de Rothschild) », Plaisir de France, juin 1972, p. 32-37.

– Prevost-Marcilhacy, Pauline, « Alix de Rothschild 1911-1987 », dans P. Prevost-Marcilhacy (dir.), Les Rothschild, une dynastie de mécènes en France, 3 vol., Paris, éditions du Louvre/BNF/Somogy, 2016, III, p. 382-389.

– Rolland-Villemot, Bénédicte, « Dons d’Alix de Rothschild au musée national des Arts et Traditions populaires et au musée de l’Homme », dans P. Prevost-Marcilhacy (dir.), Les Rothschild, une dynastie de mécènes en France, vol. 3, Paris, éditions du Louvre/BNF/Somogy, 2016, III, p. 390-391.

– Joubert, Hélène, « Dons d'Alix de Rothschild au musée de l'Homme», dans P. Prevost-Marcilhacy (dir.), Les Rothschild, une dynastie de mécènes en France, vol. 3, Paris, éditions du Louvre/BNF/Somogy, 2016, III, p. 391-395.

Sélection d'œuvre